Les cookies assurent le bon fonctionnement de ma-musique.org . En utilisant ce site, vous acceptez leur utilisation. En savoir +

Ok

Saez – Miami

Mis en ligne le

Voir le Clip Miami de Saez:

Consultez les paroles de Miami de Saez:


Cocaïne, cocaïne...
Cocaïne, cocaïne...
(x4)

Les chattes ont le sourire et leurs culs quoi en dire?
Dans les boîtes en plein air il y a la vu sur la mer
Et les dauphins qui nagent
Ici même la lumière du soleil est à vendre
Dans le Hummer je fume le cynisme
A es doigts des cigares de Cuba
Que j'enfonce au profond de tes cuisses
Qui saignent
Cocaïne, cocaïne...
Je leur vends de la poudre et leurs yeux qui disent oui

Mia, Mia, Miami
Cocaïne, cocaïne...
Mia, Mia, Miami
Cocaïne, cocaïne...
Mi, A, Mi, A Miami

Les goldens boys et vendeurs de tapis
Bien sûr ont la côte de nos jours
Auprès des sacs à viandes
Quand elles voient les dollars
Et puis la Colombienne
Et les filles s'écrient "Iami Iami"
Sur le dancefloor faut dire
Y'a de la bombe et du ciel
Dans les yeux de ce monde qui ne doute de rien
Du plastique dans les seins
Puisque tout à son prix puisque rien ne vaut rien
De partouzes en sextapes, la vérité éclate
Aux yeux de ses connards abrutis dans la toile
Qui rêvent de Malibu et des pornos
Victimes du fascisme qui règne ici
Moi je suis le Fuhrer et des armées de femmes
A mes pieds qui supplient
Elles ont le corps de putes et le coeur des vierges
Et dans ma blanche neige elle s'y voit l'infini

Mia, Mia, Miami
Cocaïne, cocaïne...
Mia, Mia, Miami
Coca, coca...
(x2)

Mi, a, mia,mia... ola ola
Mi, a, mia,mia... ola ola

Les chattes ont le sourire et leurs culs quoi en dire?
Dans les boîtes en plein air il y a la vu sur la mer
Et les dauphins qui nagent
Ici même la lumière du soleil est à vendre
Dans le Hummer je fume le cynisme
A mes doigts des cigares de Cuba
Que j'enfonce au profond de tes cuisses
Qui saignent dans les verres de Champagne
Je leur vends de la poudre et leurs yeux qui disent oui
Les goldens boys et vendeurs de tapis
Bien sûr ont la côte de nos jours
Auprès des sacs à viandes
Quand elles voient les dollars
Et puis la Colombienne
Et les filles s'écrient "Iami Iami"
Sur le dancefloor faut dire
Y'a de la bombe et du ciel
Dans les yeux de ce monde qui ne doute de rien
Du plastique dans les seins
Puisque tout à son prix puisque rien ne vaut rien

Mia, Mia, Miami
Cocaïne, cocaïne...
Mia, Mia, Miami
Coca, coca...
(x4)

Ola ola
Nanana ola ola
Nanana ola ola
Ratatat
Miami, Miami
Cocaïne cocaïne
Nanananana
Nanannanana
Cocaïne, cocaïne